Sympathique récolte de damassines et de néologismes

 

Les 24 et 26 août on s’est activé pour récolter les damassines du verger de l’A16. Ce fût l’occasion de constater que l’important n’est pas ce que l’on a, mais ce que l’on partage.

Le premier partage est de celui de la bonne humeur et du plaisir de la convivialité. Que ce soit lors de la récolte du vendredi ou de la vente du samedi matin en faveur de notre association, les sourires et la bienveillance ont été de bons indicateurs. Du reste, la recette de la vente des fruits a bien montré que les gens sont généreux et soutiennent notre initiative citoyenne : ceci dans un village ou tout un chacun dispose de fruits à ne plus quoi savoir en faire !

Le deuxième partage est celui du temps consacré à un projet commun sans autre but que de se retrouver et de valoriser ce que la nature nous offre grâce à l’attention des humains qui veille sur elle. Ici, nous profitons de remercier tous les membres de la société d’arboriculture de Boncourt qui, depuis de nombreuses années, ont taillé et formé les arbres fruitiers.

Le troisième partage est culturel. Quelques personnes se sont prises au jeu et ont partagé leur création évoquant cette prune à l’origine de tant de plaisir et de convivialité ajoulote. Une croyance veut que les Inuits disposent d’une cinquantaine de mots pour désigner la neige.  Nous n’en sommes pas encore là, mais nous remercions les personnes qui nous ont transmis leur(s) création(s); elles recevront toutes le produit à base de damassettes promis.

Le groupe “Réseau de jardins et de vergers” poursuit ses activités et invite toutes les personnes intéressées, de Boncourt ou d’ailleurs, à le rejoindre pour concrétiser les nombreuses idées restantes dans sa cratte.

Pour nous rejoindre

Lire l’article du Quotidien jurassien du 26.08.2018

Découvrir d’autres noms de la damassine